Fondé en 1921
Évêque Joseph Hallé
Curé Oliva Paquette, o.m.i.
Fête Patronale 8 décembre

En poste  
Évêque vacant
Curé Gilles Gosselin
Population (2000) 2749
   
Index
  •  C.P.P.: Mme Fleurette Guénette

  •  C.A.É.: M. Pierre Gagnon


L'érection canonique de la paroisse Immaculée-Conception, le 5 juin 1921, a suivi de près l'incorporation de la ville de Kapuskasing. Les Oblats, chargés de la nouvelle paroisse, n'étaient pas des inconnus. En effet, arrivés à Hearst en 1917, ils exercèrent leur ministère dans une vaste région dans laquelle se trouvait alors la ville naissante. Dans les premiers temps de l'existence de la région, Kapuskasing s'appelait MacPherson Station où se trouvait un camp de prisonniers de guerre 1914-1918, situé à l'ouest de la rivière Kapuskasing. Et nous savons avec certitude que Mgr Stéphane Laferrière a été le 1er prêtre à y célébrer la messe pour les prisonniers, en 1915. C'est à MacPherson aussi que le Père Oliva Paquette, plus tard 1er curé à l'Immaculée, vient desservir la mission le 2e dimanche du mois pour 155 personnes, dont 49 catholiques. On y célèbre la messe d'abord dans un camp de bûcherons; le Club ou Community Hall sert ensuite pour le culte, avec tout ce que cela peut comporter d'inconvénients, car le Père Léon Carrière, un missionnaire des tout débuts, écrit le 15 novembre 1920 que «célébrer la messe dans un local avec des caisses de tomates pour autel et des barres de chocolat en face comme décoration, c'est plutôt distrayant pour les assistants». En 1921, les Pères avec le consentement de l'Évêque achètent le magasin Chamandy, situé à l'arrière de la gare, pour la somme de $2,140.00.

Avec la construction du moulin à pâte et papier en 1920, connu sous le nom de la Compagnie Spruce Falls, la population a rapidement augmenté: à la fin de 1921 on compte 65 familles catholiques et 120 à la fin de 1922. L'incendie du 10 janvier 1924 et le transfert du village sur la rive sud-est de la rivière remettent tout en question. L'église (vieux magasin) est sauvée de l'incendie, mais déjà on a songé à s'installer sur un terrain nouveau. On commence donc la construction de l'église actuelle à l'été 1923 ainsi que celle du presbytère actuel. Terminée en 1924, l'église est bénie par Mgr Joseph Hallé le 15 juin. Le 8 décembre de la même année, on bénit la cloche, don des employés de la Spruce Falls. Il faut souligner ici la grande générosité de la Spruce Falls dans la construction de ce lieu de culte; elle le sera tout au cours des 75 premières années de la paroisse, soit pour l'église, soit pour les écoles ou autres œuvres paroissiales.

Beaucoup d'améliorations sont apportées à l'église: en 1927, en 1938, en 1949 (clocher), en 1956, 1958, etc. avec la construction récente en 1993 du vestibule vitré comprenant un grand escalier intérieur, une salle de bain et un élévateur pour les gens âgés, les handicapés et les chaises roulantes.

La population sans cesse augmentant, la question des écoles s'est posée. La première école ouvre ses portes dans le presbytère temporaire le 20 septembre 1921 sous la direction de M.H.E. D'Aoust. À la fin de 1921, l'école est fréquentée par 18 garçons et 20 filles; l'année suivante: 50 garçons et 40 filles; en 1927, 460 écoliers. Les professeurs laïcs sont secondés par les Sœurs Grises d'Ottawa en 1926 et par les Frères du Sacré-Coeur en 1944. Aujourd'hui, les 2 écoles de la paroisse comptent 484 élèves. De plus, comme la paroisse Immaculée a toujours été pleine de vitalité et d'expansion, 3 autres églises sont détachées de la paroisse-mère bilingue: en 1954-55 Notre-Dame-de-la-Paix, Notre-Dame-des-Victoires et St. Patrick pour les anglophones de la région. Ajoutons aussi que ces 3 nouvelles paroisses ont chacune leur école primaire. En plus, tous les jeunes francophones de nos 4 écoles peuvent poursuivre leur secondaire à la Cité des Jeunes depuis 1971.

Dirigée par les Père Oblats jusqu'en 1988, la paroisse est maintenant dirigée par le clergé diocésain. Le Père Jean-Guy Mailloux en est le premier curé séculier, assisté actuellement du Père Paul Letendre. En cette année du 75e anniversaire de fondation, la paroisse compte présentement environ 2,700 paroissiens. Si la paroisse est encore aujourd'hui bien vivante après 75 ans d'existence, c'est grâce au travail et aux encouragements des Père Oblats, grâce aussi au soutien constant des paroissiens et redisons-le encore, grâce à l'aide généreuse de la Compagnie Spruce Falls. L'esprit paroissial de l'Immaculée-Conception ne s'est jamais démenti.

Préparé par Jean-Guy Mailloux, ptre
Immaculée-Conception, Kapuskasing, Ontario
Tel que publié dans
Inter-Par: 1996 - 03 - 17

 

 

 

 

 

 

 

English Site